Wat Sung วัดชุ้ง

Situé au niveau d’un méandre de la rivière Pasak, dans la province de Saraburi, le Wat Sung est un monastère dont les origines remontent à la fin de l’ère Ayutthaya, au XVIIIe siècle.

Cette rivière Pasak, qui se dirige vers Ayutthaya, est un lieu où les Siamois se sont établis au fil des siècles, donnant logiquement naissance à de nombreux temples bouddhistes le long de cette paisible rivière.

A proximité du Wat Sung, vous pourrez par exemple visiter le Wat Takhae (วัดตะเฆ่) et son petit marché, ou encore le Wat Khao Kaeo Worawiharn (วัดเขาแก้ววรวิหาร) et son impressionnant stupa.

De nos jours, le Wat Sung est comme coupé en deux, entre la partie moderne, avec son Ubosot, et la partie ancienne, près de la rivière, où trône l’ancien Ubosot et un Prang (ปรางค์).

Un Prang est une tour sanctuaire influencé par l’architecture khmère, à la fois cylindrique et ogival en son sommet. Vous trouverez un Prang de manière régulière dans les anciens temples du Royaume d’Ayutthaya, mais aussi à Bangkok, le plus célèbre étant sans doute celui du Wat Arun (วัดอรุณ).

La rivière Pasak

Le Prang (ปรางค์)

Le Prang (ปรางค์)

Prang (ปรางค์)

L’aspect le plus intéressant des lieux est pourtant l’ancien Ubosot devenu Viharn, édifié au début du XIXe siècle. Restauré dans son extérieur, il vaut la peine d’y pénétrer.

A l’intérieur, qui a également bénéficié d’un certain rajeunissement il y a quelques années, un vaste autel abrite une assemblée d’anciennes statues entourant le bouddha principal.

Des fragments d’anciennes peintures sont également perceptibles sur la surface des murs. Elles sont cependant si anciennes et abimées qu’il semble bien délicat de les déchiffrer.

Le Viharn du XIXe siècle

Le Viharn du XIXe siècle

Les peintures tendent à disparaître

Les peintures tendent à disparaître

Coordonnées GPS: N 14°33’20 E100°50’25

Temples à découvrir

Commentaires

*