Wat Chulamani Samut Songkhram วัดจุฬามณี สมุทรสงคราม

Le Wat Chulamani est un temple historique, situé dans la continuité du célèbre marché flottant d’Amphawa (ตลาดน้ำอัมพวา), dans la province de Samut Songkhram.

Si les origines de ce monastère remontent à l’ère Ayutthaya, les principaux édifices qui jalonnent l’enceinte sont récents et peuvent se décomposer en deux parties.

Le premier édifice d’importance est un Viharn de forme cruciforme. S’il héberge un beau bouddha de style Sukhothaï, son attrait se trouve essentiellement dans ses peintures murales, couvrant l’ensemble des murs de la salle.

Ces fresques colorées racontent essentiellement la vie du Bouddha historique, par exemple l’instant où Phra Mae Thorani, la déesse de la Terre, repousse Mara et ses troupes, ou encore lorsque le Bouddha revient sur Terre après avoir prêché à sa mère décédée.

Dans le dos du bouddha des lieux, la peinture représente les Trois mondes de la cosmologie bouddhique, Traiphum Phra Ruang pour la version siamoise (ไตรภูมิพระร่วง).

Cette représentation se retrouve essentiellement dans de vieux temples à Bangkok et dans les provinces environnantes.

Le superbe intérieur et ses peintures

Le superbe intérieur et ses peintures

La déesse de la Terre repousse Mara et ses troupes

La déesse de la Terre repousse Mara et ses troupes

Derrière le bouddha, une représentation des Trois mondes

Derrière le bouddha, une représentation des Trois mondes

La seconde partie de ce monastère se concentre près du canal, dans un immense édifice en bois, une Sala (ศาลา).

Le marché flottant d'Amphawa est dans la continuité du canal

Le marché flottant d’Amphawa est dans la continuité du canal

Lieu privilégié pour faire des offrandes et se recueillir, vous découvrez dans cette salle de bien jolis objets, tel des masques, ou même quelques jolies statues, dont un bouddha en jade vert disposé à l’entrée.

Les peintures murales des lieux, dorées sur fond noir, ajoutent une certaine classe à l’ensemble.

bouddha en jade

bouddha en jade à l’entrée de la Sala

L’aspect le plus sacré des lieux n’est toutefois pas une statue ou un objet mais bel et bien le corps préservé d’un bonze décédé il y a une trentaine d’années.1 Exposé dans un cercueil transparent, il se nomme Luang Po Nuang (หลวงพ่อ​เนื่อง​).

Luang Po Nuang (หลวงพ่อ​เนื่อง​)

Le corps préservé de Luang Po Nuang (หลวงพ่อ​เนื่อง​)

Bon à savoir, le nom de ce monastère (Wat Chulamani), assez courant à l’échelle de la Thaïlande, fait directement référence au Chulamani Chedi (จุฬามณีเจดีย์), un stupa mythique dans le bouddhisme.

Près du canal, à mon passage fin 2016, un Chedi était d’ailleurs sur le point d’être achevé.

Coordonnées GPS: N 13°25’34 E 99°57’56

  1. https://www.tumsrivichai.com/index.php?lay=show&ac=article&Id=538722615&Ntype=5
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดบางกุ้ง