Wat Yai Takkhinaram วัดใหญ่ทักขิณาราม

Le Wat Yai Takkhinaram est un monastère atypique et historique à Nakhon Nayok.

Il est positionné en bordure de la bien nommée rivière Nakhon Nayok, dans un cadre idyllique à seulement quelques centaines de mètres du centre-ville.

La sauvage rivière Nakhon Nayok devant le monastère

La sauvage rivière Nakhon Nayok passe devant le monastère

Le Wat Yai Takkhinaram trace ses origines il y a plus de deux siècles, lorsque suite à une guerre du Royaume de Siam contre le Royaume de Vientiane, au Laos actuel, quelques Laotiens, que l’on nommerait des réfugiés aujourd’hui, vinrent s’installer sur les berges de cette rivière.

A cette époque, en se regroupant au sein d’un nouveau village nommé Ban Yaï Lao (บ้าน​ใหญ่​ลาว​), ils ont édifié un Ubosot parfaitement préservé.

La salle d'ordination, âgée d'environ deux siècles

La salle d’ordination, âgée d’environ deux siècles

Un aspect important de la structure est la toiture et le travail du bois, noirci par les décennies, notamment au niveau du gable principal et des lambrequins, rappelant certains Sim (สิม) de la région Isan.

Le fronton en bois

A l’intérieur, le beau bouddha au regard appuyé possède des lèvres rouges, particularisme qui se retrouve non loin de là, chez le célèbre bouddha sacré du Wat Phrammani (วัดพราหมณี), lui aussi ayant bénéficier d’influences venues du Laos.

Intérieur de l'Ubosot

Le bouddha aux lèvres rouges

Le bouddha aux lèvres rouges

Coordonnées GPS: N 14°12’40 E101°13’35

Temples à découvrir

Commentaires

*