Wat Choeng Tha Lopburi วัดเชิงท่า ลพบุรี

A Lopburi, vous trouverez quelques vestiges, beaucoup de singes, mais aussi des temples historiques qui méritent le détour, à l’image du Wat Choeng Tha, situé au sud de la ville, plus précisément entre la rivière Lopburi et les ruines du palace de Narai le Grand.

Placé dans un quartier dense et ses anciennes maisons, plusieurs aspects de ce monastère méritent d’être présentés, à commencer par la salle d’ordination, légèrement surélevée, en photo en haut de cette page.

Cet Ubosot massif s’étend en longueur alors que son toit à deux niveaux reste sobre. Cet édifice blanc est par ailleurs prolongé sur son côté nord par un porche d’entrée, bien qu’un autre accès se trouve sur le côté.

A l’intérieur, la sobriété est toujours de rigueur et seul un imposant bouddha rayonne sur la salle. Par la justesse de ses proportions, si vous avez la chance de trouver porte ouverte, ce bouddha mérite d’être contempler.

Cet Ubosot est par ailleurs suivi par un stupa blanc en forme de cloche, l’un des aspects les plus anciens de ce monastère.

Le bouddha de l'Ubosot

Le bouddha de l’Ubosot

En se rapprochant du cours d’eau, vous découvrez ensuite différentes Sala et édifices, dont la Sala Kan Parian en bois, datée de 1917.

Près de cette Sala, un étonnant bâtiment à l’architecture soignée fait office de musée du temple.

Le musée du temple

Le musée du temple

Dans le prolongement, un autre édifice accueille plusieurs précieuses statues, dont un bouddha allongé. Dans la même salle, un autre bouddha, dans la position de méditation, est protégé par le serpent protecteur nommé Mucalinda.

On trouve à l’extérieur une réplique de cette statue, recouverte d’or par les visiteurs. Ne vous y trompez pas, l’original est bel et bien le bouddha à l’intérieur et non pas celui recevant les feuilles d’or des visiteurs.

L’original est une statue particulièrement importante puisqu’elle date du XIIIe siècle. Par son style, la posture du Bouddha et son ancienneté, cette statue est emblématique de ce qu’il est coutume d’appeler le style Lopburi.

Le bouddha du XIIIe siècle

Le bouddha du XIIIe siècle

Sa réplique est exposée à l'extérieur

Sa réplique est exposée à l’extérieur

Sur place, cela ne vous aura pas échappé, des pavillons flottants sont installés sur la rivière Lopburi. Si l’envie de vous détendre à l’abri des singes ou nourrir les poissons en guise de mérite vous tente, c’est l’endroit idéal à Lopburi.

La rivière Lopburi et ses poissons

La rivière Lopburi et ses poissons

Coordonnées GPS: N 14°47’56 E100°36’29

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดเสาธงทอง