Wat Chaisi Khon Kaen วัดไชยศรี ขอนแก่น

Parmi tous les Sim que vous trouvez en Isan, le Wat Chaisi, près de Khon Kaen, est assurément l’un des plus beaux et intrigants de tous, tant par ses peintures murales que par son bouddha principal.

En Isan, cette vaste région nord-est de la Thaïlande, un Sim Isan (สิมอีสาน) est un Ubosot, c’est-à-dire une salle où les bonzes sont ordonnés lors d’une cérémonie, puis prennent l’habit monastique.

Il y a une centaine d’années ou plus, beaucoup de Sim ont été construits dans des temples de village avec un style architectural semblable, mais comportant néanmoins certaines différences. Tous sont ainsi uniques.

Celui du Wat Chaisi a été édifié avant 1917, par des artisans d’origines vietnamiennes.

Le Sim (สิม)

Comme en témoigne la photo, observé de loin, il n’a rien de particulièrement attirant, mais de près, et davantage encore à l’intérieur, il est impressionnant, essentiellement grâce à ses peintures murales et son bouddha en pierre qui siège au fond de la salle.

Véritable colosse au visage et au regard affirmé, il donne un attrait supplémentaire à cette pièce. Par ses dimensions et les lignes de son visage, il est similaire au bouddha sacré du Wat Phuttha Pradit (วัดพุทธประดิษฐ์), dans la province voisine de Maha Sarakham.

L’impressionnant bouddha des lieux

Autour de cette statue, les peintures colorées au style singulier Illustrent essentiellement, d’après le panneau informatif du département des beaux-arts, les anciennes vies du Bouddha Shakyamuni et des légendes locales.

Échantillon des peintures intérieures

Sur l’extérieur, les façades sont également recouvertes de ces dessins colorés, dont certains sont particulièrement originaux ou anachroniques, si bien que sans information sur ce qu’ils représentent, il serait délicat d’en identifier la teneur.

Les photos ci-dessous ne sont qu’un échantillon de la multitude de détails de ces peintures.

En Isan, ce type de peinture est appelée Hup Taem (ฮูปแต้ม). Si le sujet vous intéresse, vous pourrez découvrir des temples de la région possédant ce type de peinture en consultant le mot-clé Hup Taem, en dessous de la carte.

Si vous lisez l’anglais, vous pourrez en apprendre davantage sur ces peintures et leur excinction à partir de 1957 en consultant un article de Bonnie Pacala Brereton.1

Coordonnées GPS: N 16°30’32 E102°41’49

  1. Brereton Bonnie Pacala, « On the « 7-Elevenization » of Buddhist Murals in Thailand: Preventing Further Loss of Local Culture Heritage in Isan », Journal of Mekong Societies, Vol.11, No1, January-April 2015, pp1-20
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดป่าแสงอรุณ